infoagro logo
Avant VIDÉOS

VIDÉO Astuces pour cultiver la tomate - 1/2

Vidéos didactiques en Français


Astuces pour cultiver la tomate - 1/2

La tomate est une plante dicotylédone qui appartient à la famille des solanacées dont le nom scientifique est Lycopersicum esculentum.

C’est une plante pérenne de forme arbustive qui présente une ramification généralement sympodiale.

Les feuilles sont composées et imparipennées présentant de 7 à 9 folioles.

Le fleurs se regroupent en inflorescences de type racemosa en groupe de 4 à 12 fleurs.

Le fruit est une baie ayant une forme globulaire dont le poids peut osciller entre 5 et 500 g, selon les cultures.

Le système radiculaire est constitué par : la racine principale, les racines secondaires et les adventices. 70% des racines se localisent à moins de 20 cm de la superficie.

En général, les conditions optimales de développement oscillent entre 20 et 30ºC pendant la journée et entre 12 et 17ºC pendant la nuit, ainsi que des conditions d’humidité relative comprises entre 60 et 80%.

La plantation de tomates en serres se réalise avec des plants qui proviennent de pépinières.

L’époque de plantation dépend principalement de facteurs tels que la température, l’humidité et la variété cultivée.

Le repiquage au terrain définitif a lieu 30-35 jours après les plants en pépinière, quand la plante a 3 vraies feuilles et un système racinaire bien formé dans la motte.

Pour le repiquage, on fait des trous, une fois placée la motte, on la recouvre de terre et on arrose pour consolider le plants et faciliter son enracinement.

Un cadre de plantation habituel est de 1,5 m entre les lignes et de 0,5 m entre les plantes, bien que cela dépende de la variété cultivée, puisque s’il s’agit de plantes de taille moyenne, le cadre de plantation pourra se réduire.

La tomate préfère des sols de terre meuble, sileux-argileux, riche en matière organique et au pH entre 5 et 7.

Par ailleurs, c’est l’espèce cultivée en serres qui tolère le mieux les conditions de salinité aussi bien du sol que de l’eau d’irrigation.

Sur des cultures protégées, l’apport d’eau et de nutriments se réalise de manière généralisée par l’arrosage par goutte à goutte et se fera en fonction de l’état phénologique de la plante.

A partir de l’enracinement jusqu’à la nouaison des premiers fruits, on augmentera le plus possible l’intervalle entre les arrosages pour que le système racinaire puisse explorer le sol en profondeur.


ico english agriculture videos ico videos agricultura Rusia

Banner Agri Nova




Intégrer cette vidéo dans votre site Web

Autres vidéos intéressantes

 




AVANTContactConfidentialitéBulletinPublicitéPresseTravailler avec nous

© Copyright Infoagro Systems, S.L.